Gastronomie
8 commentaires

Le chef Leriche à la conquête de sa première étoile à Paris

Début 2022, le chef Jean-Rony Leriche ouvrira son premier restaurant à Paris. L’heureux récipiendaire de la dotation Gault & Millau « Jeune talent 2021 » s’est donné pour mission de promouvoir une cuisine caribéenne hautement raffinée. Connecté à sa communauté, il invite anciens et futurs clients à réserver leur expérience gastronomique en avant-première chez Leriche de saveurs Paris via une campagne Ulule bien lancée.

Le chef Leriche en cuisine à Toulouse – © Charles Bah

Je suis un chef heureux. Décrocher une étoile serait la cerise sur le gâteau.

Chef Leriche

Le chef Leriche s’autorise à rêver grand pour la gastronomie antillaise

Chaque année, 12 chefs triés sur le volet bénéficient de la dotation Gault & Millau « Jeune talent ». L’an dernier, le chef Mory Sacko faisait partie de la sélection. Cette année, le chef Jean-Rony Leriche lui emboîte le pas aux côtés de 11 autres talents de France. Les lauréats bénéficient d’un coup de pouce financier pour lancer leur restaurant, mais pas seulement. La sélection de chefs bénéficie également des conseils avisés de partenaires experts, de formations et d’une exposition médiatique bienvenue pour que chacun raconte son histoire au plus grand nombre.

Le chef Leriche n’a jamais caché ses ambitions pour la gastronomie caribéenne. Il veut la faire tutoyer les étoiles. Rien de moins. A ses yeux, la cuisine antillaise est déjà étoilée. Il rêve juste le faire savoir à grande échelle. Inspiré par son enfance en Guadeloupe, il espère décrocher une première étoile dédiée à l’héritage culinaire de ses aïeux. Jean-Rony Leriche souhaite ainsi s’inscrire dans les pas d’un Paul Bocuse ou d’un Auguste Escoffier ; à l’instar de ces illustres prédécesseurs, il s’investit pour sublimer la cuisine antillaise traditionnelle déjà pleine d’atouts.

Le chef Leriche en cuisine à Toulouse – © Charles Bah

La campagne de crowfunding menée actuellement sur Ulule l’y aidera. Le chef a pensé des offres gagnant-gagnant pour les fins gourmets qui souhaitent l’accompagner dans son aventure parisienne. Les contributeurs peuvent ainsi choisir l’expérience qui les tente et s’offrir une box gourmande avec le livre du chef (dès 25€}, un menu brunch (49€), des menus découverte en 4 ou 7 temps (de 69 à 99€), un atelier culinaire avec livre + kit de cuisine (149€) et plus encore. Avec un petit budget ou une mise plus conséquente, les fidèles clients du chef Leriche, les gourmets qui suivent son travail à distance et ceux qui le découvrent pourront ensemble apporter leur pierre à l’édifice. L’histoire est belle : cette nouvelle adresse appartient déjà un peu à tous les Caribéens qui souhaitent vivre ou offrir un beau voyage vers leurs terres lointaines.

Pour participer à la campagne Ulule du chef Leriche : cliquer ici.

Toulouse – Paris : un match décisif dans la carrière du chef Leriche

Quelle différence entre Leriche de saveurs Toulouse qui l’a propulsé sur le devant de la scène gastronomique et Leriche de Saveurs Paris ? A Toulouse, le chef Leriche a déployé ses ailes. Jean-Rony Leriche vit sa vie comme un match de basket. Sa passion pour ce sport lui a appris à ne rien lâcher. Jamais. La ténacité dont il a fait preuve, pour imposer une cuisine gastronomique antillaise lorsque tout le monde l’encourageait à s’épanouir dans une cuisine plus simple à mettre en œuvre, a porté ses fruits.

A Toulouse, le chef s’est construit une clientèle de fidèles et de curieux amateurs d’exotisme et de raffinement. Ses assiettes dressées avec élégance ont fait la fierté de nombreuses personnalités ultramarines ou d’anonymes venus souvent de loin pour savourer sa cuisine. En chouchoutant tous ses clients comme des VIP, il a conquis les cœurs créoles et toulousains : sa plus belle récompense.

A Paris, le chef Leriche souhaite hisser la gastronomie caribéenne encore plus haut. L’idée : faire déguster la cuisine d’une maman antillaise de façon gastronomique, en plusieurs services. Il a profité des confinements successifs pour dévorer des livres et affiner ses techniques de cuisson. Son nouveau style de dressage testé lors de prestations de chef privé sera encore plus pointu, avec plus de volume. A Toulouse, le chef Leriche était bridé par la configuration du restaurant avec la cuisine à l’étage. A Paris : pas d’escalier qui perturberait le service.

Le chef Leriche : un homme altruiste parti de rien et investi aux côtés des oubliés

Fier de son parcours, il s’autorise aujourd’hui à raconter ses débuts difficiles où il a travaillé sans relâche pour faire vivre son premier restaurant, allant parfois jusqu’à dormir dans son établissement pour éviter de prendre la route épuisé. Cette force de travail, cette ténacité, sa dignité dans l’adversité : il la tient de ses parents haïtiens. Le chef a conservé de son enfance très modeste de belles valeurs humaines ; de celles qui façonnent les grands destins. Il repense souvent au goyavier jouxtant son lieu d’habitation sans eau ni électricité. Il revoit le petit garçon assis dans l’arbre fruitier et repense au sentiment qui l’animait à l’époque : il se trouvait riche. Parce que déguster un fruit sain et savoureux, à l’envie, était précieux à ses yeux. Il propose d’ailleurs une goyave reconstituée à la mode Cédric Grolet chez Maison JR Leriche, son dernier concept dans la ville rose.

Le chef a de la mémoire. Il sait d’où il vient. Il sait que tout peut basculer. En effet, si Jean-Rony Leriche a des rêves plein la tête pour le nouveau restaurant qu’il s’apprête à ouvrir à Paris, il n’en demeure pas moins tourné vers les autres. La marque des grands. En visitant des établissements où établir Leriche de saveurs Paris, il remarque que les restaurants parisiens ne bénéficient pas systématiquement d’un accès pour les personnes à mobilité réduite. Un impératif, dans sa quête. Il se souvient avoir promis à une fidèle cliente de Toulouse aujourd’hui installée à Paris de l’accueillir un jour en cuisine pour un atelier culinaire. Elle en rêve : il s’apprête à tenir parole, quitte à perdre un peu de surface pour rendre cet objectif réalisable.

Où s’établira-t-il ? A ce jour, le 14ème et le 15ème arrondissement lui font les yeux doux. Verdict imminent. Côté déco, il a sollicité les services d’une jeune architecte d’intérieur martiniquaise : Gabriela Flechon. Les premières planches le séduisent déjà. L’atmosphère résolument créole des prestigieuses maisons créoles d’antan est là. Du bois, de l’osier … Le voyage aux Caraïbes démarrera donc avant le début du service. La promesse est belle ! Le chef piétine d’impatience. Dans l’équipe : Rony-Fred Gildard distingué en 2019 chez Gault & Millau avec le prix de l’accueil. Une valeur sûre pendant que Christine Leriche, l’épouse du chef, suit sa formation de chef de rang pour travailler à ses côtés. Le chef Leriche a prévu d’accueillir des jeunes des lycées hôteliers de Guadeloupe et de Martinique, ainsi que des jeunes en insertion, à l’instar du chef Thierry Marx. Une initiative qui lui tient à cœur.

Des projets plein la tête

La présence active du chef Leriche sur les réseaux sociaux durant les confinements successifs a séduit financiers et partenaires divers. Ambassadeur Macéo notamment, le chef multiplie les événements privés entre Paris et les Antilles. Au programme ces prochaines semaines : plusieurs apparitions télévisées sur des chaînes locales et nationales. Une gamme d’ustensiles de cuisine est en marche. On ne l’arrête plus !

Un projet de cœur le fait vibrer en ce moment : la réalisation d’un jardin d’antan avec son père agriculteur en partenariat avec la ville de Baie-Mahault. Les plants de légumes et de fruits oubliés de son père lui permettront de se fournir directement en produits rares et de haute qualité pour son restaurant parisien. Le duo père / fils a prévu d’accueillir les enfants de la commune lorsque le chef sera de passage pour leur faire goûter les produits du jardin. La transmission lui tient à cœur.

Comblé par tout ce que la vie lui offre, il a clôturé notre entretien sur un éclat de rire : « Je suis un chef heureux. Décrocher une étoile serait une cerise sur le gâteau, mais le gâteau est déjà bien gros ! « . La satisfaction de ses clients demeurera la plus belle des récompenses. Rendez-vous à Paris au cours du premier trimestre 2022 pour le lancement de Leriche de saveurs Paris. Annonce à guetter dans La Lettre Elle dit 8 : la newsletter lifestyle du week-end. Pour s’y abonner, cliquer ici.

Crédit photos : © Charles BAH


De vous à moi

Dans le jardin du chef Leriche à Toulouse – © Charles Bah

A mon tour de vous faire quelques confidences. Le chef Leriche fait partie de mon top 3 des chefs créoles pour son talent ET sa personnalité. Modeste, il a du mal avec le mot « talent » et attribue tout le mérite au travail acharné. C’est plus que cela : il y a de la magie, dans ses assaisonnements, dans ses sauces, dans ses mariages de saveurs …

Je vous encourage tout personnellement à soutenir ce chef pétri de talent (je maintiens et martèle le mot) dans sa campagne Ulule pour la dernière ligne droite avant l’ouverture de son restaurant parisien. Le Covid a chamboulé tant de projets, tant de calendriers dans le monde de la gastronomie …

Pour avoir travaillé étroitement à ses côtés durant le premier confinement sur le lancement de son concept Maison JR Leriche à Toulouse, je peux vous certifier que l’ambition de ce chef est mue par la passion et la volonté inébranlable de faire rayonner sa culture outre-Atlantique et au-delà.

L’aventure familiale de la team Leriche est belle ! Je vous invite à réserver votre expérience gourmande sans tarder pour aider Jean-Rony à atteindre l’objectif fixé. J’ai choisi le menu découverte en 4 temps, et vous ? Plus que 24 jours pour réunir 2358€. Ensemble, tout est possible ! Aidons-le à atteindre les étoiles.

Je réserve mon expérience gourmande sur Ulule.


Epingler cet article sur Pinterest


Abonnez-vous à la newsletter inspiration du week-end

abonnement-newsletter-elle-dit-8

8 commentaires

  1. Olivier dit

    Quel chef ! Merci pour cet article passionnant. On sera là à l’ouverture

Laisser un commentaire